Aller au menu principal Aller au contenu principal

Les nouveaux débuts sont souvent déguisés en douloureuses fins

Les nouveaux débuts sont souvent déguisés en douloureuses fins
J’ajouterais que les débuts les plus importants de notre vie sont souvent déguisés en douloureuses et LONGUES fins.

On a l’impression que ça ne finira jamais. Qu’on ne s’en remettra pas. Que oui, la situation n’était pas agréable à vivre, mais qu’on aurait peut-être dû s’en contenter!

Le vide qui se créé suite à un changement important peut facilement nous donner l’envie irrésistible de retourner d’où on vient et de replonger dans ce petit malheur inconfortable auquel on avait fini par s’habituer. Et cette envie peut nous habiter pendant de longues semaines, pour ne pas dire de longs mois.

Le piège dont il faut absolument se méfier, c’est notre propension à embellir le donjon dont on vient de sortir! Car, si vous êtes comme moi, notre mémoire a la fâcheuse manie d’embellir tout ce qui disparaît de notre vie, comme si jamais rien de négatif ne s’était produit! On en vient même à se demander pourquoi on est parti!

Le truc pour préserver notre lucidité, c’est de se faire une liste de survie qu’on va lire religieusement chaque fois que la tentation de replonger va nous tarauder. J’ai intitulé ma liste : « Te souviens tu quand…»

Là c’est le temps de faire la liste de tout ce qui a provoqué cette douloureuse fin, car elle ne s’est pas produite pour rien : mensonges, tromperies, manques de respect, abus de pouvoir, ennui,… On vide le sac de l’oubli non pas pour ressasser le passé ou pour se victimiser. Non! On fait ça pour se libérer d’un passé dans lequel on ne doit pas retourner.

Personnellement, je faisais 2 copies de ma liste. Une pour moi et l’autre pour ma fille. Ainsi, quand la tentation devenait trop forte et que j’aurais pu replonger, c’est le sourire aux lèvres que ma fille me disait : « Maman, te souviens-tu quand…»

Oups! En deux secondes je sortais de mon amnésie et, en me souvenant du pourquoi j’étais partie, je pouvais non seulement apprécier ma nouvelle vie, mais aussi imaginer ce nouveau début qui allait un jour se présenter.
 

Plus d'articles

Pour plus de citations, visitez notre page Facebook