Aller au menu principal Aller au contenu principal

Je suis et je reste centrée

Je suis et je reste centrée
C’est littéralement fascinant de voir à quel point nous sommes des voyageurs immobiles…

Alors même que notre corps physique est au repos, que l’on soit couché, assis ou debout sans bouger, entre nos deux oreilles, on peut faire 2 fois le tour de la Terre : visiter le passé, anticiper «l’à-venir», replonger dans le passé et, en simultané, se repasser une conversation qu’on a eue avec une amie en repensant à ce que l’on a dit, à ce qu’on aurait pu dire ou qu’on dira la prochaine fois…

Et tout ça sans même s’être déplacé d’un iota! À croire que nous sommes devenus maitres dans la capacité de nous téléporter.

Avez-vous réalisé à quel point ça devient épuisant à la longue, psychologiquement parlant?

Et pendant qu’on joue au globe-trotter virtuel, on ne peut pas dire qu’on est vraiment opérationnel. Personnellement, ça me prend facilement 2 fois plus de temps juste pour faire ce que j’ai à faire.

Je descends au sous-sol pour me demander, une fois rendue, ce que je venais y chercher ; j’ouvre mon ordinateur en ayant oublié ce que je voulais consulter ou je me retrouve devant un blanc de mémoire aussi blanc que blanc.

Pire encore, comme je ne m’habite pas à 100 %, à la fin de la journée j’ai l’impression de n’avoir rien fait, ou presque. Pas question alors de me donner cette fameuse petite tape sur l’épaule pour me féliciter pour tout le travail accompli.

En fin de semaine j’ai compris une chose : dans la vie, soit on choisit, soit on est choisi. Si MOI je ne choisis pas d’être et surtout de rester centrée, ce sont mes pensées qui vont choisir de s’amuser à me faire voyager jusqu’à m’épuiser.

Alors aujourd’hui JE choisis : « Je reste centrée! ».

Plus d'articles

Pour plus de citations, visitez notre page Facebook