En kiosque

LA CLÉ?
LA PRÉSENCE!
avec Dr Joe Dispenza

SANTÉ

Quand la gorge picote...
Agissez sans tartder!

MIJOTEUSE ET SANTÉ

Le mariage parfait!

Nouvelles

Accueil > Accueil > Éditorial - Quel âge avez-vous?

Éditorial - Quel âge avez-vous?

Éditorial - Quel âge avez-vous?

Si à la simple lecture de ces quatre petits mots les battements de votre cur se sont accélérés, si votre pression artérielle a réagi à la hausse et votre moral à la baisse, le numéro que vous tenez dans vos mains devrait, à lui seul, rétablir vos fonctions vitales en démasquant les croyances qui, depuis tant d'années, maquillent la vérité.
par Lucie Douville, éditrice

Vieillir ou fuir?
Commençons par celle qui veut que la vie soit une courbe dont l'ascension est valorisée, mais qu'une fois rendus au sommet, gravité oblige, on dégringole au rez-de-chaussée en perdant peu à peu nos moyens et notre dignité. Rien de trop réjouissant De quoi donner le goût de fuir plutôt que de vieillir.

Commençons par celle qui veut que la vie soit une courbe dont l'ascension est valorisée, mais qu'une fois rendus au sommet, gravité oblige, on dégringole au rez-de-chaussée en perdant peu à peu nos moyens et notre dignité. Rien de trop réjouissant De quoi donner le goût de fuir plutôt que de vieillir.

Et ça, notre ingénieuse société de consommation l'a vite compris Elle a surtout compris que l'âge d'or n'était pas simplement une métaphore, mais une véritable mine d'or et qu'en alimentant la peur du vieillissement, elle s'attachait une clientèle obnubilée par la peur de dégringoler.

Le « Top Ten » des impolitesses
Pensons simplement à l'aura qui entoure la question : quel âge avez-vous? Cette question est probablement en tête de liste du « Top Ten » des impolitesses

Si un enfant a le malheur de poser cette question à une personne d'un « certain » âge, un malaise s'installe Dans la seconde qui suit, quelqu'un va intervenir en prononçant les mots magiques pour conjurer ce mauvais sort : « Ça ne se pose pas comme question » Et voilà! Le malaise se dissipe, les discussions reprennent comme si LA question n'avait jamais été posée et l'enfant passe à autre chose en se demandant bien pourquoi cette question lui a été posée, à lui, des centaines de fois depuis qu'il est né.

La puissance de l'endoctrinement
C'est ainsi que, de génération en génération, on transmet à nos enfants la croyance que l'âge est un chiffre dont la valeur sociale est inversement proportionnelle à sa valeur numérique et que si les premières années sont encensées, une fois la fleur de l'âge dépassée, on commence à faner. Alors mieux vaut taire ce chiffre maudit pour préserver nos acquis et partir en guerre contre l'âge et son lot de ravages. Mais qui dit guerre, dit artillerie Et ça aussi notre société de consommation l'a compris.

Sur les tablettes des « Espaces Beauté » on retrouve alignés, comme de bons petits soldats, une panoplie de pots dont la simple appellation ferait verdir de peur les Schwarzenegger du monde entier. Antirides expert, lifting fermenté, antirelâchement, activateur d'élastine, baume raffermissant, sérum antiâge et crème cellulaire resurfaçante n'en sont que quelques exemples, et bien que ces produits puissent être de qualité, ils entretiennent l'idée que nous devons lutter contre plutôt que d'apprendre à faire avec.

Quelle planète?
J'ai bien l'impression que dans l'univers entier, nous devons être la seule espèce qui s'évertue à lutter contre un mouvement aussi inéluctable que celui du passage du temps. C'est comme si un lac demandait au vent de ne plus souffler pour ne pas voir sa surface ridée.

Que vous le vouliez ou non, la simple lecture de mon édito aura grugé quelques minutes de votre vie. Vous serez donc inévitablement plus vieille ou plus vieux une fois que vous l'aurez lu. Et si votre lecture vous a fait rire, ce que j'espère sincèrement, les risques sont élevés pour que rides et ridules s'en voient accentués. Et alors Allez-vous plonger tête première dans un pot de lifting fermenté?

Ligne courbe ou ligne droite?
Et si la vie n'était pas une courbe, mais une ligne droite ascendante? Et si, en avançant en âge, on prenait de l'altitude, nous donnant ainsi une vision élargie de notre vie; nous permettant d'admirer notre parcours, de comprendre nos détours, de tirer les leçons qui nous étaient destinées, toujours plus riches des enseignements que chaque année de vie nous avait réservés.

Et si nous n'avions pas à lutter mais à remercier, voyant chaque jour nouveau comme un cadeau, une opportunité de s'élever, de voir qu'au-delà des apparences se cache la vérité, à savoir que rien ne vaut la beauté d'un visage illuminé par le plaisir d'exister, peu importe le nombre d'années ou de rides dessinées.

Plus de nouvelles

«  Un véritable ami est celui qui se rapproche quand le reste du monde s'éloigne. »

Anonyme

Événements

 

  • Vidéothèque
  • Audiothèque

Accueil > Accueil > Éditorial - Quel âge avez-vous?

Éditorial - Quel âge avez-vous?

Éditorial - Quel âge avez-vous?

Si à la simple lecture de ces quatre petits mots les battements de votre cur se sont accélérés, si votre pression artérielle a réagi à la hausse et votre moral à la baisse, le numéro que vous tenez dans vos mains devrait, à lui seul, rétablir vos fonctions vitales en démasquant les croyances qui, depuis tant d'années, maquillent la vérité.
par Lucie Douville, éditrice

Vieillir ou fuir?
Commençons par celle qui veut que la vie soit une courbe dont l'ascension est valorisée, mais qu'une fois rendus au sommet, gravité oblige, on dégringole au rez-de-chaussée en perdant peu à peu nos moyens et notre dignité. Rien de trop réjouissant De quoi donner le goût de fuir plutôt que de vieillir.

Commençons par celle qui veut que la vie soit une courbe dont l'ascension est valorisée, mais qu'une fois rendus au sommet, gravité oblige, on dégringole au rez-de-chaussée en perdant peu à peu nos moyens et notre dignité. Rien de trop réjouissant De quoi donner le goût de fuir plutôt que de vieillir.

Et ça, notre ingénieuse société de consommation l'a vite compris Elle a surtout compris que l'âge d'or n'était pas simplement une métaphore, mais une véritable mine d'or et qu'en alimentant la peur du vieillissement, elle s'attachait une clientèle obnubilée par la peur de dégringoler.

Le « Top Ten » des impolitesses
Pensons simplement à l'aura qui entoure la question : quel âge avez-vous? Cette question est probablement en tête de liste du « Top Ten » des impolitesses

Si un enfant a le malheur de poser cette question à une personne d'un « certain » âge, un malaise s'installe Dans la seconde qui suit, quelqu'un va intervenir en prononçant les mots magiques pour conjurer ce mauvais sort : « Ça ne se pose pas comme question » Et voilà! Le malaise se dissipe, les discussions reprennent comme si LA question n'avait jamais été posée et l'enfant passe à autre chose en se demandant bien pourquoi cette question lui a été posée, à lui, des centaines de fois depuis qu'il est né.

La puissance de l'endoctrinement
C'est ainsi que, de génération en génération, on transmet à nos enfants la croyance que l'âge est un chiffre dont la valeur sociale est inversement proportionnelle à sa valeur numérique et que si les premières années sont encensées, une fois la fleur de l'âge dépassée, on commence à faner. Alors mieux vaut taire ce chiffre maudit pour préserver nos acquis et partir en guerre contre l'âge et son lot de ravages. Mais qui dit guerre, dit artillerie Et ça aussi notre société de consommation l'a compris.

Sur les tablettes des « Espaces Beauté » on retrouve alignés, comme de bons petits soldats, une panoplie de pots dont la simple appellation ferait verdir de peur les Schwarzenegger du monde entier. Antirides expert, lifting fermenté, antirelâchement, activateur d'élastine, baume raffermissant, sérum antiâge et crème cellulaire resurfaçante n'en sont que quelques exemples, et bien que ces produits puissent être de qualité, ils entretiennent l'idée que nous devons lutter contre plutôt que d'apprendre à faire avec.

Quelle planète?
J'ai bien l'impression que dans l'univers entier, nous devons être la seule espèce qui s'évertue à lutter contre un mouvement aussi inéluctable que celui du passage du temps. C'est comme si un lac demandait au vent de ne plus souffler pour ne pas voir sa surface ridée.

Que vous le vouliez ou non, la simple lecture de mon édito aura grugé quelques minutes de votre vie. Vous serez donc inévitablement plus vieille ou plus vieux une fois que vous l'aurez lu. Et si votre lecture vous a fait rire, ce que j'espère sincèrement, les risques sont élevés pour que rides et ridules s'en voient accentués. Et alors Allez-vous plonger tête première dans un pot de lifting fermenté?

Ligne courbe ou ligne droite?
Et si la vie n'était pas une courbe, mais une ligne droite ascendante? Et si, en avançant en âge, on prenait de l'altitude, nous donnant ainsi une vision élargie de notre vie; nous permettant d'admirer notre parcours, de comprendre nos détours, de tirer les leçons qui nous étaient destinées, toujours plus riches des enseignements que chaque année de vie nous avait réservés.

Et si nous n'avions pas à lutter mais à remercier, voyant chaque jour nouveau comme un cadeau, une opportunité de s'élever, de voir qu'au-delà des apparences se cache la vérité, à savoir que rien ne vaut la beauté d'un visage illuminé par le plaisir d'exister, peu importe le nombre d'années ou de rides dessinées.

Plus de capsules vidéo

Accueil > Accueil > Éditorial - Quel âge avez-vous?

Éditorial - Quel âge avez-vous?

Éditorial - Quel âge avez-vous?

Si à la simple lecture de ces quatre petits mots les battements de votre cur se sont accélérés, si votre pression artérielle a réagi à la hausse et votre moral à la baisse, le numéro que vous tenez dans vos mains devrait, à lui seul, rétablir vos fonctions vitales en démasquant les croyances qui, depuis tant d'années, maquillent la vérité.
par Lucie Douville, éditrice

Vieillir ou fuir?
Commençons par celle qui veut que la vie soit une courbe dont l'ascension est valorisée, mais qu'une fois rendus au sommet, gravité oblige, on dégringole au rez-de-chaussée en perdant peu à peu nos moyens et notre dignité. Rien de trop réjouissant De quoi donner le goût de fuir plutôt que de vieillir.

Commençons par celle qui veut que la vie soit une courbe dont l'ascension est valorisée, mais qu'une fois rendus au sommet, gravité oblige, on dégringole au rez-de-chaussée en perdant peu à peu nos moyens et notre dignité. Rien de trop réjouissant De quoi donner le goût de fuir plutôt que de vieillir.

Et ça, notre ingénieuse société de consommation l'a vite compris Elle a surtout compris que l'âge d'or n'était pas simplement une métaphore, mais une véritable mine d'or et qu'en alimentant la peur du vieillissement, elle s'attachait une clientèle obnubilée par la peur de dégringoler.

Le « Top Ten » des impolitesses
Pensons simplement à l'aura qui entoure la question : quel âge avez-vous? Cette question est probablement en tête de liste du « Top Ten » des impolitesses

Si un enfant a le malheur de poser cette question à une personne d'un « certain » âge, un malaise s'installe Dans la seconde qui suit, quelqu'un va intervenir en prononçant les mots magiques pour conjurer ce mauvais sort : « Ça ne se pose pas comme question » Et voilà! Le malaise se dissipe, les discussions reprennent comme si LA question n'avait jamais été posée et l'enfant passe à autre chose en se demandant bien pourquoi cette question lui a été posée, à lui, des centaines de fois depuis qu'il est né.

La puissance de l'endoctrinement
C'est ainsi que, de génération en génération, on transmet à nos enfants la croyance que l'âge est un chiffre dont la valeur sociale est inversement proportionnelle à sa valeur numérique et que si les premières années sont encensées, une fois la fleur de l'âge dépassée, on commence à faner. Alors mieux vaut taire ce chiffre maudit pour préserver nos acquis et partir en guerre contre l'âge et son lot de ravages. Mais qui dit guerre, dit artillerie Et ça aussi notre société de consommation l'a compris.

Sur les tablettes des « Espaces Beauté » on retrouve alignés, comme de bons petits soldats, une panoplie de pots dont la simple appellation ferait verdir de peur les Schwarzenegger du monde entier. Antirides expert, lifting fermenté, antirelâchement, activateur d'élastine, baume raffermissant, sérum antiâge et crème cellulaire resurfaçante n'en sont que quelques exemples, et bien que ces produits puissent être de qualité, ils entretiennent l'idée que nous devons lutter contre plutôt que d'apprendre à faire avec.

Quelle planète?
J'ai bien l'impression que dans l'univers entier, nous devons être la seule espèce qui s'évertue à lutter contre un mouvement aussi inéluctable que celui du passage du temps. C'est comme si un lac demandait au vent de ne plus souffler pour ne pas voir sa surface ridée.

Que vous le vouliez ou non, la simple lecture de mon édito aura grugé quelques minutes de votre vie. Vous serez donc inévitablement plus vieille ou plus vieux une fois que vous l'aurez lu. Et si votre lecture vous a fait rire, ce que j'espère sincèrement, les risques sont élevés pour que rides et ridules s'en voient accentués. Et alors Allez-vous plonger tête première dans un pot de lifting fermenté?

Ligne courbe ou ligne droite?
Et si la vie n'était pas une courbe, mais une ligne droite ascendante? Et si, en avançant en âge, on prenait de l'altitude, nous donnant ainsi une vision élargie de notre vie; nous permettant d'admirer notre parcours, de comprendre nos détours, de tirer les leçons qui nous étaient destinées, toujours plus riches des enseignements que chaque année de vie nous avait réservés.

Et si nous n'avions pas à lutter mais à remercier, voyant chaque jour nouveau comme un cadeau, une opportunité de s'élever, de voir qu'au-delà des apparences se cache la vérité, à savoir que rien ne vaut la beauté d'un visage illuminé par le plaisir d'exister, peu importe le nombre d'années ou de rides dessinées.

Plus de capsules audio

Sondage

Croyez-vous qu'une personne en politique peut préserver son intégrité?
Oui, jusqu'au jour où on réalise qu'intégrité et politique ne feront jamais bon ménage.
C'est possible, mais ça demande une vigilance de tous les instants.
Au début, peut-être, mais avec le temps, on la perd.
Non, le pouvoir corrompt tous ceux qui l'approchent.
C'est impossible.
Aucune de ces réponses.

Librairie

Rêve d'Éveil

Auteur : David Ciussi

Rêve d'Éveil

Toute la librairie