En kiosque

LA CLÉ?
LA PRÉSENCE!
avec Dr Joe Dispenza

SANTÉ

Quand la gorge picote...
Agissez sans tartder!

MIJOTEUSE ET SANTÉ

Le mariage parfait!

Nouvelles

Accueil > Accueil > ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

Avoir ou faire confiance? Là est la question! Simple en apparence, cette question trace la frontière entre deux façons diamétralement opposées d'expérimenter la Vie : vivre ou survivre, agir ou subir, être le maître de sa vie ou en être le valet. Vous, êtes-vous du genre à avoir ou à faire confiance?

Ferrari ou Mini?
Mais d'où vient la confiance au juste? Est-ce une option lors de la conception ou une application à télécharger pour le nouveau-né? Est-ce à nos parents de nous l'enseigner ou venons-nous au monde avec un module intégré?

Chose certaine, mon petit-fils n'a pas l'air d'en manquer. Sept mois à peine et le voilà prêt à affronter la vie et tous ses défis. Quand on est à ses côtés, on a l'impression d'être devant une Ferrari dans le corps d'une Mini; devant un champion de bungee toutes catégories; un grimpeur déterminé qu'aucun sommet ne découragerait. Rien ne l'arrête, surtout pas la peur de l'échec. Pour lui, expérimenter c'est la clé et c'est par ses essais/erreurs qu'il va progresser, avançant droit devant sans même se retourner.

Protéger ou surprotéger?
Au début, ce sera à ses parents d'établir un périmètre où il pourra évoluer en toute sécurité, libre de vivre ses premières expériences et de cultiver sa confiance. Bien entendu, le comportement des parents sera ici déterminant... Le parent qui saura protéger sans étouffer, valoriser sans aduler, encourager sans flatter, permettra à son enfant d'avoir confiance en lui et en ses capacités de mener à bien ses activités.

À l'opposé, le parent trop présent comme celui qui ne l'est pas assez, le parent qui protège à outrance comme celui qui dénigre et offense, transmettra à son enfant qu'il n'est pas digne de confiance. Pour lui, la frontière est tracée. Il devra apprendre à faire confiance pour assurer son existence.

De l'exportation à l'exploitation
Si vous avez appris comme moi à faire confiance, il faudra parfois de nombreuses années durant lesquelles notre confiance va être bafouée, de nombreux revers où nous serons profondément blessés, pour qu'un jour on dise : « C'est assez! » et qu'on réalise que la confiance est une ressource naturelle d'une valeur inestimable que l'on ne peut exporter sans risque d'être exploités.

Qu'on place notre confiance entre les mains d'un avocat, d'un guérisseur ou d'un bouquin; qu'on la mette entre celles de notre amoureux, de notre meilleure amie ou du voisin; qu'on l'investisse dans les jus verts, la méditation ou les antioxydants, notre confiance se voit toujours exportée en pays étranger, alors que c'est en nous qu'elle doit rester, c'est à nous qu'elle doit profiter. Mais comment renverser la situation, comment arrêter de faire pour avoir?

Quand le doute s'installe
Bien sûr, ça demande un peu d'humilité pour accepter qu'on se soit trompé pendant tant d'années, mais une fois notre mea-culpa accordé, on tire un trait sur le passé et on redevient cet être humain que nous avons été avant que la frontière ne soit tracée; celui que rien n'arrête, surtout pas la peur de l'échec. Celui pour qui expérimenter est la clé, conscient que c'est par ses essais/erreurs qu'il va progresser, avançant droit devant sans même se retourner.

Dans ce travail de reconstruction, le doute viendra sûrement attirer notre attention Mais plutôt que de chercher à l'extérieur les réponses à nos questions, on apprendra à plonger en apnée pour trouver, en soi, ce qui nous fait vaciller. C'est alors que notre confiance va s'ériger pour, de fois en foi, devenir notre meilleure alliée!

On n'est jamais seul
Les années passent et, d'expérience en expérience, alors que notre confiance s'approfondit, que nos victoires se multiplient, on voit apparaître dans notre existence une multitude de coïncidences, comme autant de petits coups de main du destin venant faciliter notre chemin : hasards, synchronicités, rencontres inespérées

Avoir confiance fait dorénavant partie de qui je suis. La frontière est tracée. Je peux maintenant évoluer en toute sécurité, car je sais aujourd'hui que, seule, je n'ai jamais été La Vie a confiance en moi et j'ai confiance en la Vie!

Plus de nouvelles

«  La seule chose que nous apprend la mort est qu'il est urgent d'aimer. »

Eric-Emmanuel Schmitt

Événements

 

  • Vidéothèque
  • Audiothèque

Accueil > Accueil > ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

Avoir ou faire confiance? Là est la question! Simple en apparence, cette question trace la frontière entre deux façons diamétralement opposées d'expérimenter la Vie : vivre ou survivre, agir ou subir, être le maître de sa vie ou en être le valet. Vous, êtes-vous du genre à avoir ou à faire confiance?

Ferrari ou Mini?
Mais d'où vient la confiance au juste? Est-ce une option lors de la conception ou une application à télécharger pour le nouveau-né? Est-ce à nos parents de nous l'enseigner ou venons-nous au monde avec un module intégré?

Chose certaine, mon petit-fils n'a pas l'air d'en manquer. Sept mois à peine et le voilà prêt à affronter la vie et tous ses défis. Quand on est à ses côtés, on a l'impression d'être devant une Ferrari dans le corps d'une Mini; devant un champion de bungee toutes catégories; un grimpeur déterminé qu'aucun sommet ne découragerait. Rien ne l'arrête, surtout pas la peur de l'échec. Pour lui, expérimenter c'est la clé et c'est par ses essais/erreurs qu'il va progresser, avançant droit devant sans même se retourner.

Protéger ou surprotéger?
Au début, ce sera à ses parents d'établir un périmètre où il pourra évoluer en toute sécurité, libre de vivre ses premières expériences et de cultiver sa confiance. Bien entendu, le comportement des parents sera ici déterminant... Le parent qui saura protéger sans étouffer, valoriser sans aduler, encourager sans flatter, permettra à son enfant d'avoir confiance en lui et en ses capacités de mener à bien ses activités.

À l'opposé, le parent trop présent comme celui qui ne l'est pas assez, le parent qui protège à outrance comme celui qui dénigre et offense, transmettra à son enfant qu'il n'est pas digne de confiance. Pour lui, la frontière est tracée. Il devra apprendre à faire confiance pour assurer son existence.

De l'exportation à l'exploitation
Si vous avez appris comme moi à faire confiance, il faudra parfois de nombreuses années durant lesquelles notre confiance va être bafouée, de nombreux revers où nous serons profondément blessés, pour qu'un jour on dise : « C'est assez! » et qu'on réalise que la confiance est une ressource naturelle d'une valeur inestimable que l'on ne peut exporter sans risque d'être exploités.

Qu'on place notre confiance entre les mains d'un avocat, d'un guérisseur ou d'un bouquin; qu'on la mette entre celles de notre amoureux, de notre meilleure amie ou du voisin; qu'on l'investisse dans les jus verts, la méditation ou les antioxydants, notre confiance se voit toujours exportée en pays étranger, alors que c'est en nous qu'elle doit rester, c'est à nous qu'elle doit profiter. Mais comment renverser la situation, comment arrêter de faire pour avoir?

Quand le doute s'installe
Bien sûr, ça demande un peu d'humilité pour accepter qu'on se soit trompé pendant tant d'années, mais une fois notre mea-culpa accordé, on tire un trait sur le passé et on redevient cet être humain que nous avons été avant que la frontière ne soit tracée; celui que rien n'arrête, surtout pas la peur de l'échec. Celui pour qui expérimenter est la clé, conscient que c'est par ses essais/erreurs qu'il va progresser, avançant droit devant sans même se retourner.

Dans ce travail de reconstruction, le doute viendra sûrement attirer notre attention Mais plutôt que de chercher à l'extérieur les réponses à nos questions, on apprendra à plonger en apnée pour trouver, en soi, ce qui nous fait vaciller. C'est alors que notre confiance va s'ériger pour, de fois en foi, devenir notre meilleure alliée!

On n'est jamais seul
Les années passent et, d'expérience en expérience, alors que notre confiance s'approfondit, que nos victoires se multiplient, on voit apparaître dans notre existence une multitude de coïncidences, comme autant de petits coups de main du destin venant faciliter notre chemin : hasards, synchronicités, rencontres inespérées

Avoir confiance fait dorénavant partie de qui je suis. La frontière est tracée. Je peux maintenant évoluer en toute sécurité, car je sais aujourd'hui que, seule, je n'ai jamais été La Vie a confiance en moi et j'ai confiance en la Vie!

Plus de capsules vidéo

Accueil > Accueil > ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

ÉDITORIAL : Avoir ou Faire confiance ?

Avoir ou faire confiance? Là est la question! Simple en apparence, cette question trace la frontière entre deux façons diamétralement opposées d'expérimenter la Vie : vivre ou survivre, agir ou subir, être le maître de sa vie ou en être le valet. Vous, êtes-vous du genre à avoir ou à faire confiance?

Ferrari ou Mini?
Mais d'où vient la confiance au juste? Est-ce une option lors de la conception ou une application à télécharger pour le nouveau-né? Est-ce à nos parents de nous l'enseigner ou venons-nous au monde avec un module intégré?

Chose certaine, mon petit-fils n'a pas l'air d'en manquer. Sept mois à peine et le voilà prêt à affronter la vie et tous ses défis. Quand on est à ses côtés, on a l'impression d'être devant une Ferrari dans le corps d'une Mini; devant un champion de bungee toutes catégories; un grimpeur déterminé qu'aucun sommet ne découragerait. Rien ne l'arrête, surtout pas la peur de l'échec. Pour lui, expérimenter c'est la clé et c'est par ses essais/erreurs qu'il va progresser, avançant droit devant sans même se retourner.

Protéger ou surprotéger?
Au début, ce sera à ses parents d'établir un périmètre où il pourra évoluer en toute sécurité, libre de vivre ses premières expériences et de cultiver sa confiance. Bien entendu, le comportement des parents sera ici déterminant... Le parent qui saura protéger sans étouffer, valoriser sans aduler, encourager sans flatter, permettra à son enfant d'avoir confiance en lui et en ses capacités de mener à bien ses activités.

À l'opposé, le parent trop présent comme celui qui ne l'est pas assez, le parent qui protège à outrance comme celui qui dénigre et offense, transmettra à son enfant qu'il n'est pas digne de confiance. Pour lui, la frontière est tracée. Il devra apprendre à faire confiance pour assurer son existence.

De l'exportation à l'exploitation
Si vous avez appris comme moi à faire confiance, il faudra parfois de nombreuses années durant lesquelles notre confiance va être bafouée, de nombreux revers où nous serons profondément blessés, pour qu'un jour on dise : « C'est assez! » et qu'on réalise que la confiance est une ressource naturelle d'une valeur inestimable que l'on ne peut exporter sans risque d'être exploités.

Qu'on place notre confiance entre les mains d'un avocat, d'un guérisseur ou d'un bouquin; qu'on la mette entre celles de notre amoureux, de notre meilleure amie ou du voisin; qu'on l'investisse dans les jus verts, la méditation ou les antioxydants, notre confiance se voit toujours exportée en pays étranger, alors que c'est en nous qu'elle doit rester, c'est à nous qu'elle doit profiter. Mais comment renverser la situation, comment arrêter de faire pour avoir?

Quand le doute s'installe
Bien sûr, ça demande un peu d'humilité pour accepter qu'on se soit trompé pendant tant d'années, mais une fois notre mea-culpa accordé, on tire un trait sur le passé et on redevient cet être humain que nous avons été avant que la frontière ne soit tracée; celui que rien n'arrête, surtout pas la peur de l'échec. Celui pour qui expérimenter est la clé, conscient que c'est par ses essais/erreurs qu'il va progresser, avançant droit devant sans même se retourner.

Dans ce travail de reconstruction, le doute viendra sûrement attirer notre attention Mais plutôt que de chercher à l'extérieur les réponses à nos questions, on apprendra à plonger en apnée pour trouver, en soi, ce qui nous fait vaciller. C'est alors que notre confiance va s'ériger pour, de fois en foi, devenir notre meilleure alliée!

On n'est jamais seul
Les années passent et, d'expérience en expérience, alors que notre confiance s'approfondit, que nos victoires se multiplient, on voit apparaître dans notre existence une multitude de coïncidences, comme autant de petits coups de main du destin venant faciliter notre chemin : hasards, synchronicités, rencontres inespérées

Avoir confiance fait dorénavant partie de qui je suis. La frontière est tracée. Je peux maintenant évoluer en toute sécurité, car je sais aujourd'hui que, seule, je n'ai jamais été La Vie a confiance en moi et j'ai confiance en la Vie!

Plus de capsules audio

Sondage

Librairie

Mère au travail recherche bonheur

Auteur : Kathy L. Greenberg, Ph.D.

Mère au travail recherche bonheur

Toute la librairie