En kiosque

ENTRE NOUS ET
LE BONHEUR...

Il n'y a que des peurs

SANTÉ

Qu'est-ce qui
ME convient?

VIVRE À GENOUX

OU DEBOUT?

OBJECTIF?
Le Sens...

Nouvelles

Accueil > Accueil > ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

Selon ce que les experts avaient prédit, le 21 décembre aurait dû être le dernier jour de notre vie. Force est de constater qu'ils se sont trompés!

Mais si les Mayas n'ont jamais prédit le jugement dernier, c'est peut-être à la fin d'un monde qu'ils voulaient nous convier et si c'était le but recherché, là, ils ne se sont pas trompés. Quand ce fameux 21 décembre s'est présenté au calendrier, le téléphone a sonné

Quand la vie bascule
« Lucie, maman n'a pas passé une très bonne nuit. Elle doit être hospitalisée. L'ambulance est en route pour venir la chercher. » À peine 30 secondes d'écoulées et je roulais en direction de la maison, brûlant les feux rouges aux intersections, pressentant désespérément que le compte à rebours était commencé, à croire que la prédiction des Mayas nous était personnellement adressée

Quand le 24 décembre est arrivé, alors que le monde entier se préparait à célébrer la Nativité, c'est par une journée ensoleillée que maman fut transférée, non pas vers la maison où elle avait toujours habité, mais vers celle d'où elle savait qu'elle ne sortirait jamais. Malgré la précarité de la situation dans laquelle elle se trouvait, malgré qu'elle devait se poser mille et une questions sur ce qui l'attendait, avec sa mémoire phénoménale et son intelligente vivacité, elle a raconté tout plein d'histoires au chauffeur qui nous accompagnait, comme si de rien n'était. Et pourtant

Quel effet ça fait?
Alors que je voyais fondre les kilomètres nous séparant de notre destination, alors que je la voyais animer la conversation, je me demandais quel effet ça fait

Quel effet ça fait de savoir que c'est la dernière fois que l'on parcourt les rues de notre ville, complice de notre histoire; que c'est la dernière fois que l'on sent l'air frais de l'hiver glisser sur notre visage; qu'on lit la tristesse dans les yeux de nos enfants, alors que leurs sourires se veulent rassurants; que l'on pense à ceux qu'on s'apprête à quitter, à ceux qu'on espère retrouver; que le décompte est commencé, qu'on ne peut l'arrêter Quel effet ça fait?

Avant que le rideau ne tombe
Quelle place occupe notre histoire lorsque la fin est arrivée? Relit-on chaque chapitre pour voir comment il s'est terminé? Se remémore-t-on les personnes que l'on a croisées, les joies et les peines que l'on a partagées; les mots que l'on aurait aimé dire, les gestes que l'on aurait voulu poser; les réconciliations que l'on aurait aimé vivre, les pardons que l'on aurait voulu échanger?

Qu'advient-il de tout l'amour que l'on a reçu, de celui que l'on a donné, cet amour qui toujours nous a soutenus, cimentant nos assises, tissant solidement nos liens d'attachements? Va-t-il subsister de l'autre côté?

Ainsi s'écrit notre vie
Devant sa fragilité cristalline, nous étions tous démunis. La voyant si petite dans un si grand lit, je réalisais combien précieuse est la vie, ce cadeau que nous recevons à la naissance et qui va nous accompagner, de la ligne de départ jusqu'au fil d'arrivée. Notre Vie sera à la fois notre phare, notre scène, notre chemin; témoin de nos victoires et de nos joies, de nos chutes et de nos chagrins. Ainsi s'écrira notre histoire, avec ses hauts et ses bas, ses bonheurs et ses aléas, ses coups de cur et ses combats.

J'en veux à qui au juste?
À quoi sert d'en vouloir à perpétuité à celui qui m'aura fait trébucher? Est-ce qu'on en veut à l'eau d'en ressortir mouillée? C'est le prix à payer pour apprendre à nager! La question n'est pas de savoir qui m'a fait quoi? Mais plutôt qu'est-ce que j'en ai fait?

En prenant ainsi la responsabilité de ma vie, je me la réapproprie. Je ne suis plus déchirée entre présent et passé, Je Suis, riche de mon histoire et de ce que j'en ai appris. Et merci à tous ceux qui m'auront fait tomber, grâce à eux j'aurai appris à me relever!

Ce n'est qu'un au revoir
Le 5 janvier, lorsque quatre heures a sonné, la fin de notre monde est arrivée et notre mère s'en est allée, nous laissant en héritage, une belle histoire à continuer. Vraiment, les Mayas ne s'étaient pas trompés.

Lucie Douville

Plus de nouvelles

«  L'amour transforme les impasses en autoroutes. »

Louis Gittner

Événements

 

  • Vidéothèque
  • Audiothèque

Accueil > Accueil > ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

Selon ce que les experts avaient prédit, le 21 décembre aurait dû être le dernier jour de notre vie. Force est de constater qu'ils se sont trompés!

Mais si les Mayas n'ont jamais prédit le jugement dernier, c'est peut-être à la fin d'un monde qu'ils voulaient nous convier et si c'était le but recherché, là, ils ne se sont pas trompés. Quand ce fameux 21 décembre s'est présenté au calendrier, le téléphone a sonné

Quand la vie bascule
« Lucie, maman n'a pas passé une très bonne nuit. Elle doit être hospitalisée. L'ambulance est en route pour venir la chercher. » À peine 30 secondes d'écoulées et je roulais en direction de la maison, brûlant les feux rouges aux intersections, pressentant désespérément que le compte à rebours était commencé, à croire que la prédiction des Mayas nous était personnellement adressée

Quand le 24 décembre est arrivé, alors que le monde entier se préparait à célébrer la Nativité, c'est par une journée ensoleillée que maman fut transférée, non pas vers la maison où elle avait toujours habité, mais vers celle d'où elle savait qu'elle ne sortirait jamais. Malgré la précarité de la situation dans laquelle elle se trouvait, malgré qu'elle devait se poser mille et une questions sur ce qui l'attendait, avec sa mémoire phénoménale et son intelligente vivacité, elle a raconté tout plein d'histoires au chauffeur qui nous accompagnait, comme si de rien n'était. Et pourtant

Quel effet ça fait?
Alors que je voyais fondre les kilomètres nous séparant de notre destination, alors que je la voyais animer la conversation, je me demandais quel effet ça fait

Quel effet ça fait de savoir que c'est la dernière fois que l'on parcourt les rues de notre ville, complice de notre histoire; que c'est la dernière fois que l'on sent l'air frais de l'hiver glisser sur notre visage; qu'on lit la tristesse dans les yeux de nos enfants, alors que leurs sourires se veulent rassurants; que l'on pense à ceux qu'on s'apprête à quitter, à ceux qu'on espère retrouver; que le décompte est commencé, qu'on ne peut l'arrêter Quel effet ça fait?

Avant que le rideau ne tombe
Quelle place occupe notre histoire lorsque la fin est arrivée? Relit-on chaque chapitre pour voir comment il s'est terminé? Se remémore-t-on les personnes que l'on a croisées, les joies et les peines que l'on a partagées; les mots que l'on aurait aimé dire, les gestes que l'on aurait voulu poser; les réconciliations que l'on aurait aimé vivre, les pardons que l'on aurait voulu échanger?

Qu'advient-il de tout l'amour que l'on a reçu, de celui que l'on a donné, cet amour qui toujours nous a soutenus, cimentant nos assises, tissant solidement nos liens d'attachements? Va-t-il subsister de l'autre côté?

Ainsi s'écrit notre vie
Devant sa fragilité cristalline, nous étions tous démunis. La voyant si petite dans un si grand lit, je réalisais combien précieuse est la vie, ce cadeau que nous recevons à la naissance et qui va nous accompagner, de la ligne de départ jusqu'au fil d'arrivée. Notre Vie sera à la fois notre phare, notre scène, notre chemin; témoin de nos victoires et de nos joies, de nos chutes et de nos chagrins. Ainsi s'écrira notre histoire, avec ses hauts et ses bas, ses bonheurs et ses aléas, ses coups de cur et ses combats.

J'en veux à qui au juste?
À quoi sert d'en vouloir à perpétuité à celui qui m'aura fait trébucher? Est-ce qu'on en veut à l'eau d'en ressortir mouillée? C'est le prix à payer pour apprendre à nager! La question n'est pas de savoir qui m'a fait quoi? Mais plutôt qu'est-ce que j'en ai fait?

En prenant ainsi la responsabilité de ma vie, je me la réapproprie. Je ne suis plus déchirée entre présent et passé, Je Suis, riche de mon histoire et de ce que j'en ai appris. Et merci à tous ceux qui m'auront fait tomber, grâce à eux j'aurai appris à me relever!

Ce n'est qu'un au revoir
Le 5 janvier, lorsque quatre heures a sonné, la fin de notre monde est arrivée et notre mère s'en est allée, nous laissant en héritage, une belle histoire à continuer. Vraiment, les Mayas ne s'étaient pas trompés.

Lucie Douville

Plus de capsules vidéo

Accueil > Accueil > ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

ÉDITORIAL : 21 Décembre 2012

Selon ce que les experts avaient prédit, le 21 décembre aurait dû être le dernier jour de notre vie. Force est de constater qu'ils se sont trompés!

Mais si les Mayas n'ont jamais prédit le jugement dernier, c'est peut-être à la fin d'un monde qu'ils voulaient nous convier et si c'était le but recherché, là, ils ne se sont pas trompés. Quand ce fameux 21 décembre s'est présenté au calendrier, le téléphone a sonné

Quand la vie bascule
« Lucie, maman n'a pas passé une très bonne nuit. Elle doit être hospitalisée. L'ambulance est en route pour venir la chercher. » À peine 30 secondes d'écoulées et je roulais en direction de la maison, brûlant les feux rouges aux intersections, pressentant désespérément que le compte à rebours était commencé, à croire que la prédiction des Mayas nous était personnellement adressée

Quand le 24 décembre est arrivé, alors que le monde entier se préparait à célébrer la Nativité, c'est par une journée ensoleillée que maman fut transférée, non pas vers la maison où elle avait toujours habité, mais vers celle d'où elle savait qu'elle ne sortirait jamais. Malgré la précarité de la situation dans laquelle elle se trouvait, malgré qu'elle devait se poser mille et une questions sur ce qui l'attendait, avec sa mémoire phénoménale et son intelligente vivacité, elle a raconté tout plein d'histoires au chauffeur qui nous accompagnait, comme si de rien n'était. Et pourtant

Quel effet ça fait?
Alors que je voyais fondre les kilomètres nous séparant de notre destination, alors que je la voyais animer la conversation, je me demandais quel effet ça fait

Quel effet ça fait de savoir que c'est la dernière fois que l'on parcourt les rues de notre ville, complice de notre histoire; que c'est la dernière fois que l'on sent l'air frais de l'hiver glisser sur notre visage; qu'on lit la tristesse dans les yeux de nos enfants, alors que leurs sourires se veulent rassurants; que l'on pense à ceux qu'on s'apprête à quitter, à ceux qu'on espère retrouver; que le décompte est commencé, qu'on ne peut l'arrêter Quel effet ça fait?

Avant que le rideau ne tombe
Quelle place occupe notre histoire lorsque la fin est arrivée? Relit-on chaque chapitre pour voir comment il s'est terminé? Se remémore-t-on les personnes que l'on a croisées, les joies et les peines que l'on a partagées; les mots que l'on aurait aimé dire, les gestes que l'on aurait voulu poser; les réconciliations que l'on aurait aimé vivre, les pardons que l'on aurait voulu échanger?

Qu'advient-il de tout l'amour que l'on a reçu, de celui que l'on a donné, cet amour qui toujours nous a soutenus, cimentant nos assises, tissant solidement nos liens d'attachements? Va-t-il subsister de l'autre côté?

Ainsi s'écrit notre vie
Devant sa fragilité cristalline, nous étions tous démunis. La voyant si petite dans un si grand lit, je réalisais combien précieuse est la vie, ce cadeau que nous recevons à la naissance et qui va nous accompagner, de la ligne de départ jusqu'au fil d'arrivée. Notre Vie sera à la fois notre phare, notre scène, notre chemin; témoin de nos victoires et de nos joies, de nos chutes et de nos chagrins. Ainsi s'écrira notre histoire, avec ses hauts et ses bas, ses bonheurs et ses aléas, ses coups de cur et ses combats.

J'en veux à qui au juste?
À quoi sert d'en vouloir à perpétuité à celui qui m'aura fait trébucher? Est-ce qu'on en veut à l'eau d'en ressortir mouillée? C'est le prix à payer pour apprendre à nager! La question n'est pas de savoir qui m'a fait quoi? Mais plutôt qu'est-ce que j'en ai fait?

En prenant ainsi la responsabilité de ma vie, je me la réapproprie. Je ne suis plus déchirée entre présent et passé, Je Suis, riche de mon histoire et de ce que j'en ai appris. Et merci à tous ceux qui m'auront fait tomber, grâce à eux j'aurai appris à me relever!

Ce n'est qu'un au revoir
Le 5 janvier, lorsque quatre heures a sonné, la fin de notre monde est arrivée et notre mère s'en est allée, nous laissant en héritage, une belle histoire à continuer. Vraiment, les Mayas ne s'étaient pas trompés.

Lucie Douville

Plus de capsules audio

Sondage

Librairie

Osez vous réconcilier avec la vie

Auteur : Susan Jeffers

Osez vous réconcilier avec la vie

Toute la librairie